la vue projet

Du point de vue projet, la mise en place d’un systéme de vidéosurveillance peut être découpée de façon basique organisée en 3 étapes successives, essentielles à la réussite d’un projet :

Phase préparatoire :
Cette phase permet de prendre conscience du projet, de s’assurer que sa mise en œuvre est pertinente et qu’il entre dans la stratégie de sécurité. Cette phase d’Avant-Projet, doit se conclure par la mise au point de documents formalisant le projet et indiquant les conditions organisationnelles de déroulement du projet.

Phase de réalisation :
Il s’agit de la phase opérationnelle de création de l’ouvrage. Elle est menée par la maîtrise d’œuvre, sous le contrôle de la maîtrise d’ouvrage. Cette phase commence par la réception du cahier des charges et se clôture par la livraison de l’ouvrage.

Phase de suivi :
il s’agit de la mise en production de l’ouvrage, sa maintenance et son evaluation.

Phase préparatoire :

Cette phase d’Avant-Projet permet de prendre conscience du projet, de s’assurer que sa mise en œuvre est pertinente et qu’il entre dans la stratégie de globale de securité. Il s’agit de définir précisément ce que sera le projet afin d’aboutir à la mise au point de documents contractuels permettant d’engager la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage dans le lancement du projet.

L’étude fonctionnelle:
Lors de cette phase , les besoins généraux de la maîtrise d’ouvrage doivent être identifiés. Il est nécessaire de s’assurer que ces besoins correspondent à une attente de l’ensemble des acteurs concernés par la sécurité des sites conceérné et qu’ils prennent en compte les évolutions probables des besoins.
Le diagnostic de sécurité permet une étude plus approfondie des besoins d’un projet de vidéosurveillance, quelle que soit la nature du site concerné. C’est une étape essentielle d’un projet de sécurisation apportant une vision objective de la situation réelle de securité en permettant de connaître les problèmes d’insécurité
rencontrés sur un site, de les qualifier (atteintes aux biens, aux personnes…), de les quantifier, de les hiérarchiser et de comprendre leur origine.
Le diagnostic de sécurité doit tenir compte de l’existant. Il s’agit des moyens de protection humains ou techniques déjà déployés, mais aussi des procédures, de la politique de sécurité mise en place. En plus des données statistiques, des mises en situation et surtout une visite approfondie d’un site sont autant de moyens de détecter des failles dans un dispositif de sécurité. Le choix des différentes implantations de caméras en particulier doit se faire sur place et non sur la base des présupposés que l’on a d’un certain lieu. Chaque emplacement doit être défini précisément en ayant déjà en tête le type de caméras que l’on souhaite utiliser. L’étude de l’existant doit être aussi l’occasion d’étudier les oportunités de mutualisation des ressources.
L’ étude approfondie des besoins doit permettre l’élaboration d’un dossier de conception constituant le cahier des charges fonctionnel qui est un document contractuel entre le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage.

L’étude technique:
Les capacités techniques de l’outil de videosurveillance doivent s’adapter à son environnement naturel comme aux objectifs de sécurité qu’on lui assigne.
Ainsi, La qualité d’image fournie par une caméra donnée est fonction des conditions d’éclairage, de stabilité , de température, de chocs physiques, de propreté, de l’environnement végétal etc. Une caméra doit le plus souvent être dédiée à un usage précis. Les réseaux doivent être choisis en fonction de critères de besoins. Différentes architectures de systèmes vidéosurveillance sont mises en oeuvre en fonction de l’objectif retenu. L’objectif principal assigné au système détermine les modalités d’exploitation des images en temps réel ou en temps différé. Le résultat attendu détermine la qualité des images enregistrées , le nombre d’images par seconde enregistrées, la durée minimum et maximum d’enregistrement ainsi que les facilités de recherche et d’exportation…
L’étude technique est la phase d’adaptation de la conception à l’architecture technique retenue, tout en décrivant et documentant le exigences techniques de chaque composant du système dans un dossier technique. Ce dossier le cahier des specifications techniques qui est un autre document contractuel entre le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage.
Avant d’opter pour un certain système de surveillance par caméras, il convient de réaliser une phase de test afin de déterminer le système adéquat en fonction des spécificités de l’endroit.
A ce titre, il est important, dans un premier temps, de proceder à des tests en laboratoire, permettront de faire le point sur une série de critères: qualité d’image, aspects techniques, transmission, etc. Un autre test doit être réalisé en conditions réelles (de nuit comme de jour) afin de se rendre compte de la qualité de la transmission par rapport au système choisi.

La phase de réalisation
Aprés l’adjudication du marché relatif au projet de vidéosurvaillance, le comité de pilotage désigne un comité technique de suivi du projet avec la maitrise d’oeuvre.
Avant de se lancer dans la réalisation du systeme, il est nécessaire de prendre le temps de découper le projet en tâches afin de planifier l’exécution de ces tâches, de définir les ressources à mobiliser et de mettre en place des procédures permettant de garantir la qualité du projet.
Lors de la réalisation de l’ouvrage l’accent doit être mis sur la communication afin de pouvoir prendre les décisions au plus vite en cas de problème. Ainsi, la mise en place d’un plan de communication permet d’animer le projet au travers :
– de l’utilisation d’un tableau de bord de pilotage, présentant graphiquement les résultats du projet, permettant au comité de pilotage de prendre les décisions d’arbitrage en cas de déviations.
– d’un rapport d’avancement permettant à tous les acteurs du projet d’être informé des actions en cours et achevé.
De plus, des réunions doivent être régulièrement organisées (hebdomadairement de préférence) afin de manager l’équipe projet, c’est-à-dire faire un point régulier sur l’avancement du projet et fixer les priorités pour les semaines suivantes.
Une documentation doit nécessairement accompagner l’ouvrage lors de la livraison car elle constitue le référentiel de base concernant l’ouvrage après réalisation.
A la cloture, lorsque l’ouvrage est réalisé, il convient que le maître d’œuvre s’assure de la conformité du produit à chacune des clauses du cahier des charges dans le cadre d’un processus rigoureux et méthodologique de recette . La recette est alors dite provisoire pendant un certain délai de garantie. Elle est réalisée aprés deploiement conformément au dossier de contrôle établi par la maîtrise d’ouvrage, rassemblant les documents définissant la façon de laquelle l’ouvrage doit être contrôlé tout comme les tests et essais de réception.
Lors du contrôle opérationnel de l’installation une attention particulière est à réservé à:
– la vérification de la bonne exécution des règles déontologiques
– les angles de vue de toutes les caméras;
– la comparaison de l’image enregistrée avec l’image originale;
– la durée de stockage;
– le fonctionnement des alarmes ;
– la taille du sujet par caméra [détection – reconnaissance – identification ];
– controle d’accés aux salle de visualisation et de relecture ainsi qu’aux locaux techniques.
L’accompagnement des personnels en charge de l’exploitation du système est un volet essentiel dans le déroulement du déploiement. De celle-ci dépend la bonne appropriation des outils par les opérateurs et la maîtrise technique du système par les techniciens et donc, au final, l’efficacité du dispositif.
Concernant les opérateurs, deux types de formation sont nécessaires :
– Formation, en amont, au métier d’opérateur de vidéosurveillance, proposée par des organismes référencés auprès de l’autorité,
– Formation à l’utilisation des outils mis en place, assurée par le prestataire en charge du déploiement (titulaire du marché) tout comme les formations nécessaires à l’exploitation technique du système concernant des personnels techniques.
L’expiration du délai de garantie est conclue par la rédaction d’un dossier de recette (procès-verbal de réception définitive) cosigné par le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage contenant les remarques du maître d’ouvrage et éventuellement le refus de l’ouvrage s’il n’est pas conforme au cahier des charges.

Phase de suivi :

*Maintenance
Pour assurer la perinité du systeme il convient de disposer d’un contrat de maintenance qui couvrira les opérations préventives et correctives. Seules sont à exclues de ce contrat les remises en état suite à des dégradations ou des actes de vandalisme qui doivent faire l’objet de commandes spécifiques.
=Maintenance durant la periode de garantie:
– exigence d’ une garantie totale sur site (pièces, main d’oeuvre et déplacements compris);
– les matériels échangés pendant cette période doivent bénéficier d’une extension de garantie;
– Des délais d’intervention et des délais de remise en état de l’installation doivent etre imposés. L’intervention consiste à faire un diagnostic du dysfonctionnement et la remise en état.
=Maintenance au dela de la pèriode de garantie:
. La maintenance préventive
Les opérations à réaliser lors de la maintenance préventive touchent différents aspects du système :
– les caméras: qualité de l’image, vérification de l’orientation et nettoyage complet;
– les moniteurs: réglage, étalonnage des moniteurs et nettoyage des écrans;
– le réseau: vérification de la transmission et de la commutation;
– l’enregistrement: vérifier que l’enregistrement et le stockage se fassent correctement;
– les onduleurs: vérification du fonctionnement;
– L’IHM : vérification du masquage dynamique et des cycles de préposition.
. La maintenance curative
La maintenance curative s’applique lors d’un dysfonctionnement du système. L’exploitant doit pouvoir agir rapidement pour déclencher une intervention du mainteneur.
Il est important de prévoir, dans le contrat de maintenance (ce service doit pouvoir être joignable 24h/24) :
– un numéro d’appel unique pour joindre le service de maintenance;
– la fourniture d’un lot de maintenance permettant de remplacer le matériel défectueux rapidement;
– une garantie de temps d’intervention . L’intervention doit pouvoir se faire dans l’heure;
– une garantie de temps de rétablissement .

. La mise à jour:
=Mise à jour des logiciels:
Les équipements et logiciels utilisés sont régulièrement mis à jour par leur constructeur pour améliorer leurs performances ou corriger des défauts.
La Mise à jour du système doit donc comprendre:
– la mise à niveau des logiciels d’exploitation vidéo et système d’exploitation;
– la mise à jour des firmwares de tous les équipements.
=Mise à jour des documents:
Lors des interventions de maintenance ou de l’évolution du système, certains matériels seront remplacés ou amenés à évoluer, il est par conséquent impératif :
– de mettre à jour la documentation du système;
– d’obtenir les documentations techniques correspondant aux nouveaux matériels.

*Evaluation :
Après la mise en service officielle du dispositif de videosurveillance, il est préconisé la mise en place d’un comité de suivi, dont le rôle sera notamment :
– La vérification de la bonne exécution des règles déontologiques
. Visualisation d’échantillons d’images enregistrées (caméras pilotées) et identification des opérateurs auteurs d’éventuels écarts,
. Vérification de la stabilité des dispositifs techniques visant à respecter la vie privée
(masquages dynamiques, …),
. Mise en place des actions correctives.
– Le bilan de l’adéquation moyens / besoins
Mise à jour régulier de l’état de l’art (veille technologique),
Evaluation de l’évolution des besoins,
Evaluation de la pertinence du dispositif et de son adéquation aux besoins :
Positionnement des caméras,
Stratégie de visualisation des images,
Stratégie d’enregistrement,
Qualité des images,
Prise en compte des contraintes éventuelles formulées par les autorités de sécurité,
Evaluation de la nécessité de développement du système,
Prise en compte des points d’amélioration identifiés par les exploitants,
Mise en oeuvre des éventuelles actions correctives.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :